Ca y est, le séchoir solaire est enfin terminé ! Nous l’avons installé dans le jardin, exposé plein sud et de telle sorte qu’il n’y ait aucune ombre tout au long de la journée. Il est également protégé du vent pas la haie et les légumes sont à portée de main.

Image

Photo prise le soir, soleil à l’ouest.

Le séchoir est constitué d’une table divisée en 2 parties : la moitié est recouverte de plastique noir pour absorber la chaleur du soleil, l’autre sert à entreposer les produits à sécher sur des grilles. La structure permet de recouvrir le tout d’une bâche plastique transparente qui laisse passer les rayons lumineux. La moitié de la bâche peut être repliée de façon à pouvoir mettre et retirer les produits.

Image

A l’avant, un ventilateur est incrusté dans la paroi et connecté à un panneau photovoltaïque de 5W. Une passoire permet d’éviter que les insectes ne pénètrent l’intérieur du séchoir.

Image

A l’arrière, le séchoir est terminé par une moustiquaire pour que l’air puisse être évacué sans que les insectes ne rentrent.

Image

Ainsi, l’air entre par le ventilateur qui tourne lorsqu’il y a suffisamment de rayonnement. Il est chauffé par la partie noire à l’entrée du ventilateur. Puis, il passe sur la grille de produits avant de ressortir chargé en humidité par la moustiquaire. C’est l’association allemande Solare Brücke qui a mis au point ce système ingénieux, nous les remercions pour toute l’aide qu’ils nous ont apportée et espérons un prochain partenariat dans la suite du projet. Retrouvez plus d’informations sur http://www.solare-bruecke.org/

Image

Le livre Séchoirs solaires de Claudia Lorenz-Ladener nous a été bien utile pour les plans du séchoir et la manière dont sécher chaque produit. Car chaque légume et chaque fruit doit sécher pendant un temps donné à une température optimale, avec parfois une préparation spéciale telle que le fait de les blanchir…

livre

Couverture du livre « Séchoirs solaires »

Le premier essai de séchage a été réalisé avec une courgette et un concombre. Les 2 légumes ont été coupés en tranches le matin, puis disposés dans le séchoir.

DSCN0416

On peut voir que le plastique se soulève lorsque le ventilateur est en marche : le débit d’air est relativement important.

Le ventilateur est ensuite connecté par les pinces au panneau photovoltaïque.

DSCN0404

Le soir, ils étaient presque secs. Mais pour s’assurer d’un séchage parfait, nous avons retiré les légumes du séchoir pour la nuit, afin d’éviter qu’ils reprennent l’humidité nocture. Nous les avons remis le lendemain, et ils ont séché jusqu’à midi. Puis, nous les avons stocké dans un pot à confiture.

DSCN0420

Quelques jours plus tard, nous avons testé le séchage de betteraves. La photo montre la beauté du résultat !

DSCN0590

J’espère que les photos et l’histoire vous donne à vous aussi l’envie de vous lancer dans le séchage solaire ! Nous faisons actuellement nos premiers essais sur les tomates, je vous raconterai bientôt les résultats 😉

Publicités